AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SWEVA HARROLS - it's a great day to die.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:01






L’attachement personnel est un luxe que nous ne pouvons
nous permettre qu’après avoir éliminé tous nos ennemis.
Avant cela, tous ceux que nous aimons sont des otages qui
sapent notre courage et corrompent notre jugement.
Orson Scott Card, Empire.


    (( HUMAN WEAPON ))

    • NOM : Le nom Harrols étaient encore connu il y a une petite dizaine d'année. Rien de bien extravaguant, ni de trop grand à supporter. Personne ne pouvait comprendre, aujourd'hui, pourquoi cette famille respectable et heureuse de vivre à vécu le pire drame du petite quartier dans la bourgade de Copenhague. Personne ne pouvait imaginer qu'en réalité les parents Harrols étaient au coeur du conflit entre la triade et les deadly vipers et qu'ils sont morts lors d'un règlement de compte. Aujourd'hui encore, l'incompréhension se fait ressentir alors qu'il ne reste plus qu'une personne sur terre à faire vivre le nom Harrols.
    • PRÉNOM : Sa mère étant une étrangère, elle à désiré lui donner le prénom de son arrière grand-mère, Sweva tandis que les deux autres prénoms, Beleen et Ashley sont bien américains pour rappeler les origines de son père.
    • SURNOM : Son prénom laisse peu de possibilité à son cercle de proches de lui trouver des surnoms. Sweva est peu compliqué à retenir et au contraire de ce que les autres pensent, elle est bien ravit que personne ne l'appelle par des pseudonymes idiots bien que quelques irréductibles la surnomme Swee.
    • AGE : Elle à souhaité son vingt-quatrième anniversaire il y a peu.
    • DATE DE NAISSANCE : Elle est née le 25 mars 1985.
    • LIEU DE NAISSANCE : Elle est née ici même, à Copenhague; dans une petite clinique privée.
    • NATIONALITÉ : Sweva est un meelting pot de nationalité à elle toute seule. Sa mère est née en Slovaquie d'un père slovaque et d'une mère russe alors que son père est américain mais né d'une mère française et d'un père espagnol. Lorsque l'on demande de quelle nationalité est Sweva, elle ne sait véritablement quoi répondre. Imaginez vous répondre : je suis russe, slovaque, française, danoise, espagnole et américaine. Peu de personnes seraient aptes à vous croire. Alors Sweva est juste danoise, et rien d'autre.
    • MÉTIER : Comme tout jeune normalement constitué, vous vous devez de connaître le Ruby's. Ce bar branché qui allie ambiance de fou, boîte de nuit et bar dernier cris. Mais attention, seules les danseuses payées par le propriétaire ont carte blanche et les clients n'ont le droit que de consommer les boissons et de regarder. Sweva fait partie de ces danseuses au charme de fou qui font des numéros les plus sensuels les uns que les autres mais sans provocation. Elles mettent l'ambiance à son maximum jusqu'à l'aube mais ne sont jamais considérés comme des prostitués. Non. Il n'y a que la danse et Sweva à su tiré profit de son savoir faire pour allier plaisir de la fête, au plaisir de danser.


Dernière édition par Sweva Harrols le Dim 10 Mai - 10:01, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:01


« C’est seulement quand on a tout perdu
qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut. »

    (( LOAD YOUR GUN ))

    La pluie commença à tomber aux lueurs du crépuscule. Le journal météo sur le canal avait averti d’un orage en fin de soirée et la chaleur de la journée n’avait en rien arrangé ce qui se profilait vers l’horizon. La nuit s’était installé depuis une bonne heure déjà et le cadran de sa montre annonçait vingt-deux heures passées. Pour une fois, elle avait préféré venir à pieds, délaissant moto et voiture dans le petit garage qu’elle partageait avec Bleidd. Elle avait prétexté une soirée entre amies (bien que les amies avec e soient très rares de son côté, voir quasi inexistantes) afin de ne pas éveiller de soupçons chez son meilleur ami. Elle avait l’habitude maintenant, et cela faisait plus d’un an qu’elle jouait la carte de l’agent double. S’inventer une toute autre vie n’avait pas été un problème pour elle. Le plus dur était de faire croire à son meilleur ami qu’elle n’avait d’yeux que pour la Deadly Vipers alors qu’en réalité, c’était tout le contraire. Elle connaissait les risques, et maintes fois ont l’avait prévenu de son petit jeu dangereux avec l’ennemi et qu’elle y risquait sa vie voir bien plus gros. Mais c’était le prix à payer pour dérouiller le processus jusqu’à sa vengeance complète. Elle regarda une nouvelle fois sa montre. Ce n’était pas la première fois qu’elle était drôlement à l’avance sur l’horaire qu’ils s’étaient fixés. Et avec le temps, elle avait prit l’habitude de payer la chambre à l’avance. Certes, elle aurait put l’attendre à l’intérieur plutôt que d’attraper la mort (quel euphémisme) sous une pluie torrentielle. Mais ces millions de gouttes d’eau avaient quelque chose de rassurant ce soir là. Tapie dans l’ombre dans un coin du parking, elle attendait patiemment alors que ses cheveux goutaient et ses habits étaient à la limite de se transformer en éponge.

    Les phares d’une voiture la sortirent d’une phase comateuse. Elle suivit du regard le véhicule qui se gara à quelques mètres d’elle. Elle reconnaîtrait les bruits du moteur à plusieurs kilomètres. Elle avait cette faculté d’associer les sons que faisait un moteur en marche à une marque de voiture. A vrai dire, ses cousins s’étaient montré comme de parfaits professeurs. Toute lumière éteinte, Wagner attendait le signe pour sortir de la voiture. Se voir en de pareilles conditions, relevait d’un véritable défit voir de la mission impossible. Même si tout deux étaient de la même compagnie, la Triade, personne n’était réellement au courant de leur aventure (qui était plus une histoire de sexe, que d’amour véritable) et même s’ils devaient être au courant, il restait le problème de la Deadly Vipers. Sweva était censé être l’une de leur agent et fricoter avec l’ennemi n’était pas vraiment bien vu. De plus, qui pouvait manquer l’opportunité d’abattre deux agents de la Triade en un seul et même coup ? C’était la porte ouverte au Champagne, à tous les coups.

    Assurant les alentours, Sweva traversa le parking à pas de loups et frôla la voiture de la main tout en continuant sa route avant de s’arrêter devant une porte. Un chiffre. 507. Le motel qu’ils avaient choisis cette fois avait la particularité de posséder des chambres directement sur le parking. Sweva glissa sa clef vieillie par le temps dans la serrure qui, elle aussi, devait sûrement avoir le même âge. Elle se glissa à l’intérieur sans allumer la lumière et ferma les rideaux de la seule fenêtre de la petite chambre. Laissant celle-ci dans la pénombre, elle se débarrassa de sa veste et la jeta sur la petite table en bois qui devait sûrement, jadis, servir de bureau. Debout dans le noir, seule la lumière extérieure filtré par les rideaux, laissait un fin halo sur le sol. Cinq minutes. Dix minutes. Puis quinze et les bruits de pas sur les graviers la firent frissonner. Elle se glissa derrière la porte d’entrée, on été jamais trop sûr de soit. La poignée tourna tandis que la porte s’ouvrait lentement. Wagner se glissa dans la pénombre et referma derrière lui. Ils ne restèrent qu’une demi-seconde dans le silence avant que les deux corps brûlants ne s’entrechoquent, se jetant l’un sur l’autre comme deux bêtes affamés. Leurs langues se lièrent d’instinct, chacune sachant ou trouver l’autre.

    « Tu es trempée » chuchota Wagner entre deux baisers (bien que roulage de pelle serait plus approprié dans leur cas) tout en se débarrassant de sa veste qui subit le même sort que celle de Sweva.
    « Je n’avais pas prévu la pluie dans mon timing ». Pas d’arrêts. Pas le temps pour discuter du beau temps et de la vie en générale. Ils n’étaient pas pressés directement, ils n’avaient aucune missions à remplir et pas de limite de temps dans la location de la chambre. Ils étaient plus pressés de se découvrir l’un et l’autre (comme à chaque fois) et n’avait pas de temps pour le reste. Goutant au corps de l’un et l’autre, mêlant caresses et baisers passionnés, Sweva prit bien vite les choses en main et le bascula vers le lit. Elle ferma le clapet de la porte qui servait de vérou, et s’approcha du lit aussi vite qu’un félin le pouvait. S’asseyant à califourchon sur lui dans un sourire coquin, ils reprirent de plus belle leurs « préliminaires » (bien que celles-ci n’étaient composés que de baisers. En réalité, ils étaient trop affamés de sexe pour attendre). Leurs vêtements jonchaient le sol au fur et à mesure. Wagner la porta et la plaqua contre le mur. Leurs ébats étaient souvent mêlés d’impatience, de brutalité mais les deux respectaient toujours une règle d’or : pas d’amour. Et à dire vrai, aucun des deux n’étaient amoureux. Sweva n’aimait pas l’amour. Ce sentiment perfide qui jouait des gens et écrasait leurs cœurs en miettes. C’était un bien vif sujet mêlé au fric comme pour la saint-valentin et toute autre excuse pour offrir bijoux, fleurs, voyages ou autre. Elle détestait ça, et préférait de loin compter les conquêtes d’un soir bien que, depuis plusieurs mois, sa seule conquête restait Wagner. C’était juste par soucis de trouver d’autres hommes à sa hauteur. Elle enlaça sa taille de ses jambes fines et nues, et se laissa happée par le désir que lui transmettait Wagner avec ses caresses et ses baisers mêlés de chaleur. Il n’y avait plus qu’un rempart mais sa petite culotte ne fit pas longtemps le mur et se retrouva au sol comme le reste de ses vêtements. Ses cheveux mouillés collaient à sa peau tandis qu’ils s’abandonnaient à tout autre plaisir que d’admirer les motifs du papier peint.

    « Je crois que je vais aller prendre une douche ». Allongés sur le dos, avec un fin drap blanc recouvrant leurs intimités, ils étaient plongés dans le silence depuis une bonne trentaine de minutes déjà. Niveau conversation, ils étaient loin d’exceller dans le domaine, préférant s’abandonner au plaisir de la chair que de parler du dernier achat de grand maman. Sweva écrasa sa cigarette dans le cendrier et se rhabilla. Le contact avec ses vêtements froids et mouillés la fit frissonner. Vu l’heure, Bleidd ne tarderait pas à envoyer les troupes de secours à sa recherche, et elle n’avait pas le temps de relancer leurs ébats une seconde fois comme ils avaient l’habitude de le faire. Elle s’attacha les cheveux en un chignon qui, au final, ressemblait plus à un champs de bataille qu’à une coiffure féminine. S’asseyant sur le lit pour enfiler ses chaussures, Wagner en profita pour lui déposer quelques baisers sensuels dans le cou. « On à encore du temps tu sais. Et en plus, j’ai encore faim. » Sweva lâcha un petit ricanement avant d’enfiler sa veste. « Mon coloc' va s’inquiéter. Je lui ai fait croire que je passais une soirée entre filles » lâcha t-elle avec dédain. Elle n’avait jamais connu de soirées entre fille et n’en connaitrait jamais aucune de toute sa vie (ce qui n’était pas pour la déplaire, au contraire). Elle déposa un rapide baiser sur les lèvres de Wagner avant de disparaître au dehors. Il était presque trois heures du matin et tout ce qu’elle désirait, c’était de se plonger dans un bain brûlant et de s’y endormir pendant des heures.


Dernière édition par Sweva Harrols le Dim 10 Mai - 10:03, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:02


« Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort,
mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre. »



    Le temps n’efface pas les choses qui vous font du mal. Il ne les détruit pas, ne les estompe pas. A la rigueur, il peut les dissimuler, les cacher, les rendre invisible. Mais seul l’homme en général est capable de faire abstraction de ces choses. La mort, elle, est capable de tout effacer. De tirer un trait et de tout gommer. L'homme à peur de mourir mais il à aussi peur de souffrir. Il déteste la douleur autant qu'il déteste la fin de sa vie. Mais à bien y regarder, l'homme préférerai mourir cent fois que de souffrir pendant un court instant. Il est fait ainsi et même si les apparences de gars durs comme la pierre laissent certains de marbre, il n'en ai pas moins qu'à un instant ou un autre, ils feraient tous le vœu de tout quitter que de faire face à une inébranlable et interminable souffrance. Sweva ne cessait de se répéter que la mort était un cadeau tout comme la naissance l'avait été et qu'en bonne personne bien élevée, on ne refusait jamais un cadeau. Jamais. Au milieu des décombres, elle ne savait pas encore par quel miracle elle tenait debout. Un nuage de poussière l'empêchait de voir à plusieurs mètres. Des débris de ce qu'était autrefois le trentième étage d'un immeuble, jonchaient le sol empêchant quiconque de poser un pied sur la terre ferme. Un silence de mort régnait royalement mais même avec un bruit intense, elle n'aurait entendu que quelques bribes. L'intensité de l'explosion l'avait abasourdie. Ses vêtements étaient maculé de couches de poussières et déchiré à plusieurs endroits. Son visage était, lui aussi, recouvert d'une fine pellicule mêlant cendres et sang. Une vilaine plaie au sommet de front la lançait par moment mais elle ne ressentait pas la douleur. Ou quasiment pas. Un long filet de sang coulait sur son visage. Des écorchures se baladaient le long de ses bras, de ses jambes, de ses cuisses. Elle sortait tout droit d'un film catastrophe mais cette fois-ci, elle n'en connaissait pas la fin.

    Elle resta un long moment immobile. Seule. Essayant de retrouver ses esprits elle cligna des paupières plusieurs fois de suite. Et même en imaginant très fort une autre scène, rien ne semblait bouger de place. Elle ne rêvait pas. Tout c'était donc parfaitement réalisé, comme l'avait prévu Joan. Ou était-il d'ailleurs ? Et James ? Elle essaya de les appeler, mais aucun son de sorti de sa bouche. Elle n'avait plus la faculté de réagir, d'esquisser le moindre mouvement. Elle avait tout perdu. Encore une fois. Elle avait risqué sa vie pour le compte de la triade, pour effectuer ce qu'elle faisait depuis plusieurs années. On lui avait appris à se battre, à résister aux pires tortures, à s'infiltrer, à détruire des informations, à tuer n'importe qui. On lui avait tout appris. Tout sauf une chose. La faculté à encaisser les cours durs. Elle pensait avoir construit un mur suffisamment haut pour ne pas mélanger professionnel et personnel. Pour ne pas mélanger ses ressentiments et ce qu'il se passait aux alentours. Mais le mur s'était écroulé en même temps que l'explosion et un énorme vide venait de s'installer au fond d'elle. Un vide qui, cette fois-ci, ne se refermerait pas avant longtemps. Voir jamais. Elle connaissait les enjeux de cette guerre des camps. Elle connaissait ce qu'il pouvait advenir d'elle en allant effectuer ces missions. Elle connaissait toutes les règles mais elle ne pouvait jamais perdre contre la fatalité. Et ça, elle en avait plus qu'assez.

    Ils devaient effectuer une simple mission de routine. Ils n'avaient qu'à s'infiltrer dans ce bâtiment, récupérer une clef usb et détruit les ordinateurs. Ils devaient juste éliminer une cible et s'exfiltrer comme ils étaient venus. Mais tout c'était compliqué. Leur plan avait complètement foiré et leurs calculs étaient faux. Ils s'étaient retrouvés en pleine course contre la mort avec une dizaine d'agents à leurs trousses. Elle et ses cousins. Joan et James. Ils avaient gravi les trente étages soutenant Joan blessé à l'épaule. Ils avaient déambulé dans les couloirs aussi long qu'était un labyrinthe. Ils avaient effectué une mission de routine pour finalement se retrouver au piège. Ils étaient à deux doigts de sortir. Elle avait la clef, ils étaient encore en vie quand une explosion l'avait projeté en arrière. Une feuille tombant d'un arbre. Une cigarette s'écrasant au sol. Dans le bruit des débris s'écrasant au sol, elle avait entendu son nom et les cris de ses cousins. Des êtres les plus cher qu'elle avait au monde. Eux qui l'avait recueilli à la mort de ses parents. Alors sur le moment, allongée dans la poussière, les cendres et le crépitemment des flammes, elle s'était imaginé mourir. Elle se voyait fermer les yeux et rejoindre un tout autre monde que dans celui ou elle était née. Elle n'y voyait plus Joan, ni James. Elle n'y voyait plus son oncle, sa tante, Wagner et Bleidd. Elle de voyait plus le sourire de son meilleur ami, et n'entendait plus sa voix douce et le rire cristallin qu'elle aimait tant. Mais elle s'était relevé et avait déambulé dans les débris, tombant par moment, s'écorchant les mains jusqu'au sang.

    Elle trébucha à maintes reprises avant de tomber sur le corps d'un de ses cousins. Elle ne pleurait pas, ne criait pas. Aucun son ne sortait de sa bouche et d'apparence, aucune douleur. Elle ferma ses paupières en douceur et lui déposa un baiser sur le front avant de reprendre sa route. Machinalement, elle dégagea la cage d'escalier avant de s'y engouffrer et de dévaler marches. Elle refit le même chemin qu'à l'allée, mais dans le sens inverse. Elle courait sans arrêts. Elle ne prenait pas la peine de faire une pause pour une reprendre son souffle. Sa course la libérait, l'aidait à faire le vide, à évacuer tout ça, tout ce vide. Elle dévalait les marches, en loupait quelques une au passage et se rattrapait à la barrière pour ne pas tomber. Elle ne désirait qu'une chose : sortir. Prendre l'air, se nettoyer le visage, les mains, les bras, les jambes. Changer d'habits et puis s'allonger. Faire abstraction de tout. Elle n'avait pas eu la force de porter les corps de ses cousins et avait dû, avec un pincement au cœur, les abandonner là haut. Encore une fois, c'était la fatalité qui s'était acharné. Et aujourd'hui, il ne lui restait plus rien. Elle passa sans encombres chaque palier et à la sortie de l'immeuble, des centaines de personnes s'étaient regroupés pour admirer le spectacle. Des cris l'avait accueilli, des gens s'étaient approchés d'elle. Elle n'avait besoin de personne, de personne. Elle se dégagea de leur emprise et prit la fuite dans les petites rues de Copenhague. Elle évitait soigneusement les grands boulevards, préférant les ruelles sombres ou personne ne s'arrêterait sur son passage. Arrivé devant son immeuble, elle grimpa les escaliers quatre à quatre. Elle fouilla longtemps dans ses poches à la recherche de ses clefs, les mains tremblantes et enfonça la clef dans la serrure. Seul le bruit de la télévision rompait le silence de l'appartement.


    « Alors cette journée ? » La voix de Bleidd la fit sursauter mais elle ne lui répondit pas. Elle resta figée dans l'entrée, le regard complètement vide. « Sweva ? » Au son de sa voix, elle traversa tout l'appartement et précipita dans la salle de bain, Bleidd derrière elle, apeuré. « Sweva, qu'est-ce qu'il se passe ? » Il tambourina plusieurs fois à la porte, posant toujours la même question, lui demandant de répondre, de lui expliquer. Elle se laissa glisser contre le mur, attrapant une serviette éponge au passage. Repliant ses jambes vers sa poitrine, elle posa sa tête entre ses genoux et les larmes eurent raison d'elle. La souffrance était la plus forte cette fois-ci. La volonté avait perdu, elle aussi. « Ils sont morts. Tous. »


Dernière édition par Sweva Harrols le Dim 10 Mai - 16:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:02


« Les choses qu’on possède finissent par nous posséder. »


    (( AND PULL THE TRIGER ))

    • SPÉCIALITÉS : Sweva n'a pas suivit un entraînement de titan comme la plupart des agents travaillant à la triade. Bien entendu, elle à put suivre quelques leçons de combats corps à corps mais elle était plutôt du type à sécher ces leçons afin de s'entraîner au tir. Elle préfère une mort rapide que de passer à tabac des hommes; et avec sa taille de guêpe et sa force de mouche, elle ne donnerait pas cher de sa peau face à un homme de main des Deadly Vipers. Sweva n'a pas donc de spécialités vraiment ciblées, mise à part les armes feu mais il semblerait qu'elle soit un McGiver au féminin. En effet, elle possède plus d'un tour dans son sac et trouve toujours une solution à un problème. Elle mêle l'infiltration à la torture, ce qui fait d'elle un agent double.

    • POINTS FORTS : Sweva maîtrise les arts martiaux depuis très jeunes. Son père était, lui même, un grand amoureux des origines asiatiques dont ces arts ancestraux. Il passait des heures - le plus souvent aux douces lueurs de l'aube (car l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt) - à s'entraîner tel un guerrier. A l'époque, s'il avait eu la possibilité de partir en Chine ou au Japon pour habiter dans un temple en plein milieu des montagnes, on aurait fait de lui l'homme le plus heureux du monde. Dès que Sweva eu l'âge de se tenir debout, de galoper, de marcher, de courier ou même de danser, il lui à tout de suite appris les bases des arts martiaux. Cela avait commencé par le Shozindo, l'art de trouver le chemin qui mène à la conscience. Respiration, équilibre et postures inspiraient la paix. Peu à peu, il lui apprit l'art de se battre notamment avec le Ju-jitsu qui, dans les temps très anciens, était enseigné aux samouraïs. Puis les techniques se succédèrent : Uechi-ryū, Sogobudo, Kenjutsu, Bo-Jutsu et enfin le Ninjutsu. Sweva passait des heures à se battre, à apprendre de son corps et à suivre les battements de son cœur. Elle ne faisait plus qu'un avec l'art de se battre et elle pouvait passer de longs moments avec son père sans en être affectés par les heures qui s'égrenaient. Aujourd'hui encore, elle est bien plus fort en art du combat corps à corps qu'avec une arme blanche ou une arme à feu. C'est d'ailleurs une grande experte du Nunchaku et du Katana.

    • POINTS FAIBLES : Comme n'importe quel être peuplant cette planète, Sweva possède ses points faibles. De nos jours et cela depuis pas mal d'années, les agents sont entraînés pour être parfaits en tout point et n'avoir aucune faiblesse. On leur apprend l'art du combat, à tirer avec une arme, à se déplacer, à trouver une solution à chaque problème, à se camoufler, à faire diversion et à disparaître en cas de problème. On leur apprend à être de parfaites marionnettes qui ne suivent que les ordres des plus hauts placés. Mais chaque humain à sa faiblesse. Chaque agent n'est pas parfait dans tous les domaines et pour Sweva le fait de supporter sa condition qu'elle ne supporte pas. Un agent doit savoir différencier sa vie normale à sa vie dans l'ombre. Il ne doit rien laisser paraître ni peur, ni angoisse, ni joie. Rien. Sweva n'arrive pas à concilier tout cela. Elle n'arrive pas à se dire qu'elle est une tueuse pour qu'un des deux camps survive. Les autres agents, d'apparence en tout cas, sont de parfaites poupées de cires et même si Sweva n'est pas de ceux qui étalent leur talent et leur vie aux yeux du monde, elle n'arrive pas encore à supporter le fait qu'elle enlève la vie à des personnes comme elle. Des personnes qui tuent à leur tour pour venger les leur, tout comme elle le fait. Et lorsque quelqu'un n'est pas prêt à faire l'impasse tout ça, c'est tout l'intérieur de cette personne qui se détruit et ça, seul Sweva est consciente qu'elle descend vers l'enfer pas après pas.

    • VOITURE FAVORITE : Dans le cas de Sweva, ce serait plutôt sa moto favorite. Même si la jeune femme est une grande amoureuse de l'automobile et tout ce qui s'y rapproche possédant de la vitesse, personne n'est aussi accroc aux moto que la jeune femme. Les mains dans le cambouis depuis son plus jeune âge, elle à appris à changer un moteur très jeune. Elle connaît par cœur toutes les marques de grosses cylindrées, elle sait comme s'en occuper, les modeler, les modifier et les pousser jusqu'à la vitesse la plus adaptée. Elle possède plusieurs moto à vrai dire, et le plus souvent des noires. Ses préférées restent les honda et les kawazaki mais Sweva à trouvé son bonheur dans une Yamaha R1 noire qui reste son bijou par excellence. Elle la lustre, la sort, la bichonne, la chouchoute et dépense beaucoup d'argent pour la garder au top du top. Personne ne peut la conduire à part elle et Sweva est assez fière de l'exhiber devant tout le monde. Niveau voiture, elle est plus vieilles voitures que nouveau bolide bien qu'elle soit fan de la vitesse sur les circuits de courses. Elle à hérité d'une Chevrolet Impala noire ayant appartenu à son père il y a plusieurs années. Plus une relique de connexion qu'une voiture de tourisme, elle ne la sort que dans de rares occasions, préférant la vitesse de sa moto au confort de sa voiture mais tout comme sa yamaha, elle bichonne son impala comme un nouveau né.

    • ARMES UTILISÉES : Si elle le voulait, elle pourrait ouvrir une armurerie à elle toute seule. Certains collectionne les timbres, d’autres les bouchons de Champagne ; Sweva collectionne les armes. Digne de James Bond lui-même où de Mick Lawry dans Bad Boys, elle possède plus d’une cinquantaine d’armes de petits et de gros calibres. Elle n’a pas de double coffre, ne possède pas une machine à laver derniène technologie qui, en appuyant sur un bouton, se transforme en étagère. Elle possède simplement plusieurs cachettes réparties dans toute la ville, et deux à l’étranger. Elle les choisit en fonction de ses contrats mais garde certaines préférences pour le fusil à pompe – véritable bijou – le silencieux et la crème des crèmes, le sniper. Sweva est surtout connu pour être quelqu'un de très calme et posée, qui d'apparence ne pose pas de problèmes mais en réalité, elle est sans pitié dans son travail. C'est pour cela qu'elle prône la violence et la force et cela aurait put faire d'elle une parfaite Deadly Vipers. Elle aime les grosses armes et ne sort jamais sans son fusil à pompe.

    • EXPÉRIENCE DANS LE DOMAINE : Sweva est, comme le dirait un certain droïde, tombée dedans étant petite. Elle est née "par accident" dans une ville polluée par la haine de deux camps rivaux qui ne cessent de se faire une guerre qui ne prônera jamais la paix. Ses parents étaient déjà deux agents de la Triade quand elle à été conçue et même si ses parents avaient essayés de se prouver le contraire, Sweva n'était pas prévue au programme. Qui pouvait bien être fou pour mettre un petit être au monde quand celui-ci baigne dans un immense bain de sang ? A la force des années, ils ont appris à aimer cette petite fille qui avait déjà la beauté de sa mère et le fort caractère de son père. Sweva avait donc grandit dans la peur, le sang, les coups de feux mais aussi dans les déplacements fréquents, les missions à répétition et entouré d'une immense communauté, elle était bien vite protégé par bon nombre d'agents. A la mort de ses parents - alors qu'elle n'avait que dix-sept ans - elle à prit le choix de rejoindre la Triade. Entraînée par son oncle et ses cousins (eux même agents), elle à suivit des cours sur l'art de l'infiltration mais aussi du combat. A vingt-trois ans, elle à atteint le niveau cinq et à put devenir "taupe" pour le compte de la Triade. Elle sait absenté un an pour pouvoir tout reconstruire : un nouveau nom, une nouvelle vie, un nouveau personnage. Depuis, elle est agent chez les Deadly Vipers mais aussi chez la Triade.

    • POSITION VIS A VIS DES DEADLY VIPERS : Comme pour la plupart des jeunes agents de la Triade, les deadly vipers sont responsables de la mort de ses parents. Elle avait dix-sept ans à l'époque. Le temps des cours, des sorties entre filles, des découvertes et des petits-amis. Le temps d'avoir une vraie vie d'adolescente même si Sweva n'avait jamais vraiment ressemblé à toutes ses filles dans le jeune âge. Un soir, alors qu'elle somnolait, des éclats voix l'avaient tiré de son lit. Quelques agents de la Triade essayaient de défendre le petit hangar sur les quais du mieux qu'ils pouvaient. Les Harrols y avaient élus domicile depuis une semaine à peine, après la réussite d'une énorme mission qui avait propulsé les parents au rang quatre de l'agence. Dehors, les deadly vipers étaient beaucoup plus nombreux et c'est après avoir quitté le hangar avec son oncle - sur ordre de son père - qu'elle vit le hangar exploser devant ses yeux. C'était comme un mauvais rêve, un cauchemar des plus affreux. Et pourtant, aujourd'hui, elle ne s'en est toujours par réveillée. Depuis ce moment là, elle ne désirait qu'une seule chose : venger ses parents même si cela voulait signifier mourir pour eux.


Dernière édition par Sweva Harrols le Mar 28 Avr - 16:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:02


« Avec le canon d’un flingue entre les dents,
on ne prononce que les voyelles. »




    (( NOW PUT IT DOWN ))

    - Sweva fait partie des millions de fumeurs qui peuplent la planète. Consommant minimum cinq clopes par jour, elle en est devenue dépendante et ne pourrait effectuer une mission sans nicotine.
    - Elle commence chaque journée avec une ou deux séries (selon ses humeurs) d'abdominaux au pied du lit.
    - Elle ne se sépare jamais de son médaillon qu'elle porte au cou. Celui-ci ayant appartenu à son père, il représente Saint Jude; le saint patron des causes perdues.
    - Sweva n'est pas une jeune femme compliquée. Plus c'est simple, mieux c'est.
    - Elle pense que chaque problème à sa solution et elle le prouve toujours.
    - Elle n'est pas victime du stress et arrive toujours à se calmer même dans les situations délicates.
    - C'est une reine du billard et elle ne s'est jamais fait battre.
    - Par contre, Vaughn la bat toujours au poker.
    - Elle déteste le café et ne boit que du thé à la rose.
    - Elle manie le Nunchaku comme personne et en possède plus d'une dizaine. Son préféré est un modèle rare de couleur noir avec des dragons argentés sur les deux manches.
    - Elle est dyslexique ce qui signifie qu'elle à des difficultés à comprendre certains mots et surtout à les lire. Elle n'en ai pas moins bête (elle est surtout intelligente) mais cela ne l'empêche pas de lire de la littérature américaine.
    - Elle est gauchère mais écrit de la main droite.
    - Son mp4 l'accompagne toujours dans ses déplacements. Elle aime les sonates des plus grands compositeurs de musique classique tels que Wagner dont elle apprécie Les Walkyries.
    - Sweva n'est pas comme toutes les filles de son âge. Elle ne fait jamais de shopping et surtout elle déteste ça. Elle se contente du strict minimum, à savoir : des bottes noires, un jean sombre et un haut de la même couleur.
    - Ce qu'elle aime par dessus tout ce sont les courses de voitures interdites, un peu comme dans la saga Fast and Furious. Mais ce que font les acteurs c'est du pur chiqué. Rien n'est plus beau que le doux son d'un moteur.
    - Elle ne sait pas se servir d'un ordinateur mais elle emprunte régulièrement celui de son meilleur ami.
    - Elle est capable de monter et démonter n'importe quel Desert Eagle et cela les yeux fermés.
    - C'est une grande amoureuse des moto; surtout les grosses cylindrés.
    - Elle à des airs de garçons manqué qui ne l'ont pas quitté depuis qu'elle habite chez son oncle. C'est un peu grâce à ses cousins car ils passaient leurs journées à traîner ensemble et les trois étaient inséparables.
    - Elle déteste la mousse quand on verse le pepsi.
    - Ce n'est pas une grande mangeuse et sa taille de guêpe laisse certaines personnes penser qu'elle est anorexique.
    - Sweva n'aime pas l'amour, elle le répudie. Elle n'aime que les histoires d'un soir.
    - Il y a juste avec Wagner ou les soirées sexe se répètent mais sans amour (ce qui les arrangent)
    - Elle collectionne d'ailleurs les histoires sans lendemain mais personne n'ose prétendre qu'elle est une pute devant elle. Certains le pensent peut-être mais personne ne risquerait de le lui dire.
    - Elle déteste aller au cinéma. Et elle déteste le popcorn.
    - Elle partage un petit appartement avec son meilleur ami depuis un petit bout de temps déjà. Grands gamins dans l'âme, ils passent leur temps à s'embêter l'un l'autre, mais s'adorent comme un frère et une soeur.


    (( BEHIND THE COLT ))

    • AVATAR : La belle keira knightley.
    • PSEUDO : On m'appelle Brain-Leech.
    • COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Je suis une taupe chez le FBI.
    • UN COMMENTAIRE ? :
    • CRÉDITS : icons by moonandradio & snowlullaby. gifs by brain_leech (me). bannière by paweke_art. citations tirées du film Fight Club. musique : immediate music (les cinq).


Dernière édition par Sweva Harrols le Ven 1 Mai - 17:43, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Lishka
KILLING DOLL | The last word you'll breath will be my name
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 27
Devise : Liily / Marion
Agence : : Love never dies a natural death. It dies because we don't know how to replenish its source. It dies of blindness and errors and betrayals. It dies of illness and wounds; it dies of weariness, of witherings, of tarnishings.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:08

COMMENT QUE TA FICHE EST TROP BELLE Shocked :woof:

J'aime trop les citations ma Lolo d'amour :love:

_________________

    Here I am in my insecurity
    Here I am in my damaged dignity
    Here I am, you're pulling me in too deep
    Here I am, I'm in the mercy seat
    Here I am, running without my feet
    Here I am, oh what's come over me?
    CHARLOTTE MARTIN • On your shore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:10

VIVE TYLER DURDEN
VIVE LE FIGHT CLUB
VIVE TOI MA LOLO.
:thud: :love: :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:10

J'ai pas encore crédité, mais c'est de Fight Club :bril:
Merci ma Liily D'amûr :miii: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:15

Rien que pour FIGHT CLUB, je te bénis à tout jamais :god:

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:18

Delinda Clayne a écrit:
VIVE TYLER DURDEN
VIVE LE FIGHT CLUB
VIVE TOI MA LOLO.
:thud: :love: :bril:

MA API D'API :love:

EMMA • Ah parce-que sans Fight Club, c'était niet ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:19

Hé je bénis pas n'importe qui moi :ahem: Arrow

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:23

JE SUIS N'IMPORTE QUI ??? Tu t'enfonces, Emma :touffe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:29

MAIS EUH BON HEIN BREF :green:

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 21 Avr - 20:38

Suspect :baffe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mer 22 Avr - 14:23

Je zone sur ta fiche parce que la musique est trop belle. :woof:
Revenir en haut Aller en bas
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mer 22 Avr - 14:27

Randall Curtis a écrit:
Je zone sur ta fiche parce que la musique est trop belle. :woof:

+1 :thud:

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mer 22 Avr - 14:55

La première vient de Doomy et la deuxième je l'ai trouvé sur deezer :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 18:23

Merci Deezer quoi :bril:

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 19:12

J'ai changé :miii:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Lishka
KILLING DOLL | The last word you'll breath will be my name
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 27
Devise : Liily / Marion
Agence : : Love never dies a natural death. It dies because we don't know how to replenish its source. It dies of blindness and errors and betrayals. It dies of illness and wounds; it dies of weariness, of witherings, of tarnishings.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 19:13

SPIRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT :bril:

_________________

    Here I am in my insecurity
    Here I am in my damaged dignity
    Here I am, you're pulling me in too deep
    Here I am, I'm in the mercy seat
    Here I am, running without my feet
    Here I am, oh what's come over me?
    CHARLOTTE MARTIN • On your shore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 19:15

COOOOOOOOOOOOAST GUARDS :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Llewelyn
EVEN BETTER MAN # I think you could save my life
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 26
Devise : emma - ma weatherly
Agence : : In Sicily, women are more dangerous than shotguns.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 19:17

AAAAAAAAAAAH :panic:

_________________

DARKNESS WILL TURN TO LIGHT
And I will walk on water
And you will catch me if I fall
And I will get lost into your eyes
I know everything will be alright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://licence-to-kill.forumactif.org
Rain Lishka
KILLING DOLL | The last word you'll breath will be my name
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 27
Devise : Liily / Marion
Agence : : Love never dies a natural death. It dies because we don't know how to replenish its source. It dies of blindness and errors and betrayals. It dies of illness and wounds; it dies of weariness, of witherings, of tarnishings.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Jeu 23 Avr - 19:18

J'ai découvert Bryan Adams dans Spirit alors dès que je l'entend je vois le cheval galoper dans les pleines américaines libre et fier Arrow

_________________

    Here I am in my insecurity
    Here I am in my damaged dignity
    Here I am, you're pulling me in too deep
    Here I am, I'm in the mercy seat
    Here I am, running without my feet
    Here I am, oh what's come over me?
    CHARLOTTE MARTIN • On your shore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweva Harrols
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 206
Devise : BRAIN-LEECH - HOFFMAN - WOLVY'S WIFE
Agence : : On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On a pas de but ni de vraie place. On a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Mar 28 Avr - 16:44

C'est clair que ça donne trop des envies de liberté du B.Adams :thud: I love you
Allez place à la musique que je chéri et plus que les anecdotes mouahahahah :green:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   Ven 1 Mai - 16:52

Sale petite menteuse silent
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SWEVA HARROLS - it's a great day to die.   

Revenir en haut Aller en bas
 
SWEVA HARROLS - it's a great day to die.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» The Great War
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence to Kill :: YOU ONLY LIVE TWICE :: THE MAN WITH THE GOLDEN GUN-
Sauter vers: