AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D. ELLISON | these are the lies i have created

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mer 29 Juil - 23:54

PROCÉDURE ENCLENCHÉE



BY KILLCOLOR @ LJ.
5.


    NOM : Ellison.
    PRÉNOMS : Dakota Carrie Jude.
    SURNOM : Dax.
    ÂGE : Trente ans.
    DATE DE NAISSANCE : 11 Avril 1979.
    LIEU DE NAISSANCE : Norfolk, Virginie, USA.
    NATIONALITÉ : Américaine.
    MÉTIER : Bibliothécaire à la Bibliothèque avenue Trinitatis.
    RANG : 006.


Dernière édition par Dakota Ellison le Ven 31 Juil - 19:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mer 29 Juil - 23:54



BY KILLCOLOR @ LJ.
4.


Assise sur un rondin de bois, Dakota grattait nerveusement l'écorce brune tout en faisant doucement claquer les talons de ses chaussures. Le regard rivé sur son père, entouré de personnes, elle tentait de lire sur ses lèvres pour comprendre ce qu'il leur disait. Il restait impassible et pourtant si concerné. Dakota prit une profonde inspiration, son coeur se serra et elle sentit les larmes remonter. Soudain, elle vit sa soeur arrivée doucement vers elle, les cheveux soigneusement attachés et ses mains jointes sur sa robe noire impeccable. Elle s'assit à côté d'elle, et naturellement elles se tendirent mutuellement les mains pour les joindre. Seule, elle pouvait toujours refouler ses larmes, mais le contact avec sa soeur la chamboula : les larmes coulèrent sur son visage et son coeur s'accéléra.
« Oh non, non Dax ne pleure pas. » murmura Tennessee de sa voix tremblante. La prenant dans ses bras, Dax s'effondra sur l'épaule de sa moitié, se noyant dans ses larmes et ses cheveux bien coiffés.
« Elle me manque tellement Ten » déglutit Dakota entre deux hoquets de larmes.
« Moi aussi, moi aussi » souffla Ten en caressant doucement les cheveux de sa soeur, mais des larmes coulaient aussi dans la nuque de Dakota, signifiant qu'elle était tout aussi dévastée qu'elle.
« Maman me manque tellement, pourquoi, pourquoi elle nous a abandonné ? » Elle serra encore plus sa soeur, l'agrippant de toutes ses forces pour ne pas qu'elle non plus l'abandonne.
« Dakota ... » Ten se recula, passa une main douce sur le visage trempée de sa soeur « Maman n'est pas partie ... On nous l'a prise Dax. Elle a été tuée. »
La dureté des mots eurent un effet extrêmement bénéfique sur Dakota qui s'apaisa. Sa colère n'avait aucune raison d'être. Seuls la tristesse et l'amour devaient occuper son esprit en ce jour funeste. Elle devait se souvenir de sa mère comme l'être exceptionnelle qu'elle avait été, celle que tout enfant aurait rêvé d'avoir. Jamais, même pendant son adolescence, Dakota n'avait montré le moindre affaiblissement de son amour envers sa mère. Aujourd'hui, elle aurait pu lui en vouloir de ne pas être éternelle et de l'avoir abandonnée alors qu'elle avait encore besoin d'elle.
« Merci Ten ... » soupira Dakota en essuyant ses larmes d'un revers de manche. Elle revint à l'assaut d'une nouvelle étreinte, serra sa soeur.
« Je ne veux plus jamais perdre quelqu'un que j'aime » décréta Ten d'un son à la fois triste et sûre. Elle annonçait ceci comme une sentence irrévocable, qui brisé, pourrait la briser à jamais. Mais Dakota ne laisserait jamais tomber sa soeur, sa moitié.
Cette dernière se redressa, puis d'un mouvement de tête indiqua son père qui discutait à présent en retrait avec un homme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam.

« On dirait que Papa s'est entraîné toute sa vie à ce moment ... » lança sarcastiquement Dakota, toutefois impressionnée par son sang froid, et son attitude qui semblait montrer qu'il savait exactement quoi faire et quoi dire. Tennessee se redressa puis fit un petit signe de main enfantin à sa soeur :
« C'est pour ça que je suis venue te chercher. Papa a quelque chose d'important à nous dire. Viens. »
Sa jumelle hocha la tête et suivit sa soeur, jetant un dernier regard au rondin de bois derrière elle. Elle avait apprit à lire sur les genoux de sa mère sur ce rondin, et maintenant, il n'était plus qu'un morceau d'arbre mort dans un jardin trop grand.

* * *


La longue limousine noire aux vitres tintées se gara impeccablement devant l'immense hôtel luxueux Sicilienne décorée pour l'occasion de centaines de bougies et dont les marches étaient recouvertes d'un grand tapis rouge. La porte arrière s'ouvrit presque immédiatement par un portier : laissant découvrir largement sa jambe drapée d'une immense robe en soie bleu Klein, Dakota sortit de la voiture, le visage cloisonnée. Un homme en costume de lin beige descendit avec hâte les marches tendant sa main vers elle, un sourire maladroit sur son visage :
« Buena sera Donna Ficelli, sono Ulric ... »
Dakota leva sa main, stoppant alors son interlocuteur. Elle ôta lentement ses lunettes dorée ciglée Dior, et secoua sa perruque blonde :
« Pitié, je viens de traverser toute l'Italie pendant trois mois, parlons anglais » minauda-t-elle avec un faux accent italien.
« Très bien. Je vous en prie, Monsieur Kurikov vous attend. »
Dakota hocha la tête, et suivit l'homme en se mordant discrètement l'intérieur de la bouche. Cela faisait deux minutes à peine qu'elle venait d'imposer un silence radio avec sa soeur qui se trouvait dissimuler en tant que chauffeur de limousine sous le parking de l'hôtel. La petite oreillette transparente dissimulée dans son oreille la démangeait quand elle ne diffusait aucun son de voix. Elle continua de marcher vers l'hôtel suivant l'homme, puis pénétra dans la bâtisse. Marche sûre, léger sourire à la gente masculine, elle tenta de se faire voir comme il se doit pour être vue. Elle accéda ensuite, toujours accompagnée de Ulric qui se dirigea vers l'ascenseur : il introduisit une petite clé dans le combiné et tapota un code dans un boîtier sur le côté. Prenant une profonde inspiration, Dakota fit un léger signe de tête à Ulric, puis patienta que les portes se referment. L'ascenseur grimpa doucement les étages au son d'une musique jazzy insupportable : soudain, elle se retourna, et d'un coup franc avec le tranchant de sa main elle frappa violemment dans la gorge de Ulric qui s'effondra au sol. Elle se pencha, et passa son doigt sur sa gorge : aucun pouls. Elle actionna son bouton dans l'oreillette tandis qu'elle entreprit de fouiller les poches de Ulric :
« Rosebud ici Radiance, j'ai neutralisé Ulric, je vais au septième. »
« Radiance ici Rosebud bien reçu. Attends prochaines instructions. »
Dakota tira le pass magnétique de Ulric de sa poche, ainsi que la radio qui le reliait à la sécurité. Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent lentement : Dax se plaqua derrière, jeta un rapide coup d'oeil dans le couloir, puis s'élança.
« Je suis connectée aux caméras, tu es en visio » déclara sa soeur jumelle son l'oreillette.
« Okay je me dirige vers la chambre de Kurikov. »
« Radiance je peux me permettre une objection ? »
« Vas y Rosebud » lança Dax sans réfléchir, continuant son avancé rapide dans le couloir vers l'immense porte double en marbre taillé au bout.
« Cette robe te boudine à mort »
« Et toi tu ressembles à un chippendale avec ta casquette de chauffeur »
Dakota esquissa un large sourire, sachant que sa soeur faisait de même de l'autre côté de l'oreillette, puis elle se pencha devant la porte. Serrure magnétique. Dax sortit les lunettes de soleils Dior de son décolleté, et retourna les branches : un petit tube en métal gris sortit de la branche et elle l'enfonça dans la serrure. Elle appuya sur un bouton sur le côté puis une légère détonation électromagnétique fit sauter la sécurité électronique. La porte s'entrouvrit et Dakota la poussa légèrement pour pénétrer à l'intérieur. Un silence de mort.
« Rosebud est ce que tu détectes une position ? »
« Je vois rien au scanner infrarouge, tu peux y aller. »
Dakota s'élança dans la pièce vers le salon et se planta devant l'immense toile du Christ crucifié semblant être du seizième, et même des écoles du Nord.
« Charmant ... » déglutit Dax.
« Tu es contre l'art religieux ? »
« Je suis contre l'art en générale »
« Dire que tu es ma soeur » soupira Ten.
Dakota tira l'immense tableau et fit découvrir un épais coffre Worthington 1000. Une vraie rigolade. Dakota ouvrit la petite pochette dorée et sortit un combiné noire qu'elle déposa sur le boîtier. Elle enclencha un code et souleva l'antenne.
« J'ai mis le boîtier en place, ouvre le coffre. »
Les chiffres se mirent soudain à défiler à toute allure, tandis que Tennessee faisait cracker le code du coffre. Patientant sur le côté, Dakota regarda derrière elle, alors qu'un chiffre sur six apparaissait enfin. A peine retournée, elle sentit une main se poser fermement sur son épaule et la pousser en arrière. Sentant son corps basculer, elle s'écrasa mollement dans une table basse qui se brisa sous son poids. Un pied arriva à toute allure au niveau de son visage, qu'elle para avec ses bras qu'elle croisa devant elle. Poussant avec ses bras, elle se releva en agrippant au passage un vase semblant être chinois qu'elle écrasa sur la tête de son agresseur.
« ROSEBUD IL FAUDRAIT TE MANIER »
Dakota se retourna furtivement : trois chiffres. Bordel. Elle attrapa le bras du gorille, le tira vers elle, et lui écrasa son poing dans son nez. Elle se retourna ensuite sur elle même, se retrouvant derrière lui, et planta son talon dans la pliure du genoux : l'homme s'écroula en hurlant, et se trouvant à présent à sa hauteur, elle passa ses mains autour de son visage et fit brusquement tourner la tête de l'homme qui tomba mollement au sol.
« JE SUIS REPÉRÉE »
« CA Y EST IL EST OUVERT »
Dakota s'élança vers le coffre et ôta le boitier : la porte s'ouvrit laissant découvrir un petit ordinateur portable. Elle s'empara de lui, tandis que la porte d'entrée de la chambre volait en éclat laissant découvrir cinq malabars armés jusqu'aux dents. Dakota se tourna vers la fenêtre ouverte et s'élança à toute allure : elle s'envola du balcon et chuta du haut de l'hôtel. Plus bas, l'immense toile recouvrant la veranda interrompit et ralentit sa chute qui finit ensuite dans les buissons. Elle sentit les os de son dos et de sa cuisse droite craquée, puis elle se redressa et se mit à courir à toute allure vers la limousine qui accélérait dans l'allée la porte arrière ouverte. Cette dernière freina d'un coup, permettant à la jeune femme de rentrer dedans puis une fois en sécurité sur le siège en cuir, Ten appuya violemment sur la pédale d'accélération. Une fois à l'intérieur, Dax arracha le reste de sa robe qui lui restait, souffrant d'accélération respiratoire :
« t'as raison je suis boudinée dans cette robe »


Dernière édition par Dakota Ellison le Mer 5 Aoû - 11:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mer 29 Juil - 23:54

Faisant les cent pas devant la petite porte de chêne brun, s'entortillant les doigts nerveusement tout en époustant sa petite robe couleur crème toutes les deux minutes, Dakota saluait d'un signe de tête rapide les gens qui entrait dans la chapelle. Soudain, une voix la hâla calmement mais fermement, la tirant de son angoisse : elle se figea puis se retourna vers son père qui se trouvait dans l'embrasure de l'arche gothique. Habillé d'un complet de lin beige et d'une chemise blanche, il tenait dans ses bras un bouquet de lys blancs et avait l'air nerveux.
« Oh Papa » murmura Dakota en esquissant un sourire, s'élançant vers lui pour le serrer dans ses bras.
« Je ne savais pas trop ce qu'il fallait apporter alors j'ai ... enfin j'ai pris des fleurs »
Dakota ravala des larmes de joie et prit les fleurs :
« Il ne fallait rien emmener Papa, c'est un mariage pas un anniversaire »
« Oui je sais mais c'est ... c'est la premier fois que je marie mon enfant »
Pour la toute première fois depuis qu'elle connaissait son père, elle vit dans ses yeux une lueur de faiblesse : il avait été préparé à toutes épreuves en ayant été successivement Marine puis tueur pour les Deadly Viper, mais pas à ça, pas au mariage de sa fille. Il l'aimait certes, mais il avait aussi l'impression étrange qu'il allait perdre un contrôle et une influence notoire sur elle. Enfin, c'est ce que Dakota pensait.
« Est elle prête ? » demanda-t-il enfin.
« Je vais aller voir, attends ici. »
Elle déposa un baiser rapide sur la joue de son père, puis se dirigea vers la petite porte qu'elle protégeait comme un Cerber depuis tout à l'heure. Elle la poussa doucement, puis y pénétra en l'ouvrant le moins possible.
« Ten, Papa est arrivé et il voudrait que ... » Silence. « Oh putain de bordel de merde ...»
Dakota était entrée, avait posé les fleurs sur la commode et en se tournant, elle avait aperçu sa soeur : vêtue de sa robe de mariée, elle se regardait dans le miroir, et s'était retournée d'un coup en entendant sa soeur.
« Oh mon dieu, oh mon dieu Ten ... » fut tout ce que Dax réussit à dire.
« Oh tais toi et embrasse moi Dakota » balbutia Ten au bord des larmes.
Dakota se précipita dans les bras de sa soeur avant de fondre en sanglot. Dans une longue étreinte, Dakota se rendait à présent compte que ce jour était la dernière fois que sa soeur était à elle : si elle disait oui - quoique utiliser un si hypothétique était vraiment mesquin ici - Dakota devrait la partager avec Kristian quoiqu'il était adorablement génial, même après qu'elle lui ai fait faire du rafting, du kart, du judo, de la course à pied en montagne et du saut en parachute pour "tester sa valeur". Et puis, il lui avait offert du chocolat suisse à noël dernier. Il était vraiment parfait. Se reculant, Dakota essuya le visage de sa soeur avec minutie : grâce à Dieu, le maquillage n'avait pas coulé.

« Tu ressembles à Maman » minauda-t-elle en remettant les cheveux de sa soeur en place. Cette dernière ricana et ajouta : « Toi aussi tu lui ressembles bécasse »
Trois coups à la porte furent portés, interrompant le dernier moment entre soeur de cette journée. Leur père apparut soudain dans l'embrasure de l'entrée. Son visage était confus et se transforma vite en un regard admiratif et touchant. Sans rien dire, il se précipita vers Ten, l'étreignant de toutes ses forces. « Tu es magnifique Tennessee » dit il en caressant ses cheveux, les mêmes que ceux de sa défunte épouse. Dakota esquissa un sourire, et fit un léger signe à Ten pour montrer qu'elle s'éclipsait. Elle devait aller rejoindre l'autel et aussi laisser un moment pour son père et sa soeur de se parler ; il lui dirait sûrement je t'aime avant de l'accompagner à l'autel pour la confier à Kristian.

* * *


Un vent frais caressait la jambe dénudée de Dakota depuis au moins une heure, et malgré ses vaines tentatives pour passer outre cette sensation désagréable, elle se redressa mollement dans le lit. Ouvrant péniblement les yeux, elle s'attarda un instant sur l'immense point de vue de son lit : l'océan pacifique s'étendait sous le bungalow , le soleil embrassait les atolls lointaines de ses rayons bienfaiteurs. Un mal de tête s'éveillait au fond de son crâne, puis elle penchait doucement sa tête vers le lit. Seule, le lit à ses côtés étaient pourtant défait. Il n'y avait pas de mot, rien, juste des tâches marrons : les mains de Dakota étaient encore couvertes de sang séché de la nuit précédente. Elle se leva précipitamment du lit pour se diriger vers la salle de bain. Plongeant ses mains sous l'eau chaude, elle frotta avec force et intérêt ses mains tachées. Une fois la tâche accomplie, elle resta appuyée sur le lavabo un long moment puis finit par observer son reflet. Fatiguée, de profondes cernes encadraient ses yeux : les souvenirs de la nuit dernière étaient encore floues et peu claires. Ca ne s'était pas passé comme prévue et elle avait été légèrement blessée mais Munro l'avait tiré d'affaire, une nouvelle fois. Revenant dans la chambre, elle attrapa son cellulaire et observa l'heure et la date : son sang se fit qu'un tour quand elle découvrit avec horreur la date. Elle eut une envie de vomir vive avant de jeter son téléphone sur le lit et de quitter la pièce. Traversant la chambre d'hôtel, elle arriva au salon et esquissa un léger sourire rassuré en apercevant Munro, installé devant une panoplie d'objets électroniques et de deux ordinateurs sur le bureau, dos à la mer. Elle s'avança en silence, et se glissa derrière lui en passant ses bras autour de ses épaules.
« Est ce que ça va ? » demanda Munro d'un air détaché, toujours les yeux rivés sur ses ordinateurs.
« Je ne me souviens pas vraiment d'hier soir » souffla Dakota l'air interdite, comme si l'étreinte entre eux était froide et sans sens.
« Je t'ai donné quelque chose pour dormir »
Dakota tourna son visage vers celui de Munro, le regardant un instant étonné. Puis elle se redressa et s'appuya à ses côtés sur le bureau. Nerveusement, elle se remit à frotter ses mains, comme si elles étaient toujours couvertes de sang, les yeux rivés vers l'océan.
« Il y a quelque chose pour toi sur la table là bas » indiqua soudain Munro en faisant un signe de tête vers la table basse du salon en face de lui. Dakota le regarda un instant, puis elle se dirigea vers la table du salon où elle vit une boîte en velours noir. Elle resta un moment interdite, puis elle se tourna vers Munro ; ce dernier hocha doucement la tête en signe d'approbation. Dakota se pencha puis après un moment d'hésitation, ouvrit la boîte. Un bracelet - ou plutôt une rivière de diamant - était attaché sur un socle en soie pourpre. Sa respiration se coupa un instant : elle fit doucement rouler les diamants entre ses doigts puis se retourna de nouveau vers lui :
« C'est ... c'est pour moi ? »
« On est bien le 11 avril ? »
« Oui mais je ... »
Munro se leva de son bureau et s'avança lentement vers elle sans scier un semblant d'émotion. Etait il touché ? S'en foutait il ? Même si elle était avec lui depuis cinq mois à présent, elle ne pouvait jamais dire ce qu'il avait en tête, ce qu'il s'apprêtait à faire. Il s'arrêta à sa hauteur.
« Bon anniversaire »
Il leva doucement sa main, hésita, puis la posa sur sa joue. Il ne sourit pas, ne traduisit aucun autre signe d'attachement puis après quelques longues secondes il la laissa et quitta la pièce pour la laisser seule. Dakota s'écroula quelques secondes plus tard sur le canapé, et ferma ses yeux. Rien, pas même les plus beaux gros diamants du monde ne pourrait lui faire oublier qu'elle fêtait son premier anniversaire sans sa soeur. La seule personne qui ne l'avait pas oubliée en ce jour c'était Munro Hawk.

* * *


La pire douleur quand on était confiné dans un espace clos, sans nourriture, ni soleil, ni eau, ni confort n'était pas physique. Le sol, la cage, l'humidité, les insectes, rien n'était plus horrible que la peine et le désespoir. Chaque jour, vous vous demandez encore et toujours à quoi cela sert-il de vivre, puisque chaque être en contact avec vous semble irrévocablement chercher à vous trahir en vous laissant derrière lui. Appuyée contre les barreaux rouillés de la cage extérieur dans laquelle on la menait chaque matin et qu'on la faisait quitter chaque soir, les mains fermement attachées par des menottes ancestrales, Dakota, les yeux fermés, tentait de revivre les derniers souvenirs de sa vie où elle avait été heureuse. Au début de sa détention dans cette prison dissimulée en jungle Birmane pour que l'armée n'est pas à faire aux organisations humanitaire de l'ONU, Dakota s'était rendue compte que le nombre de moments heureux dans sa vie avaient été peu nombreux. Puis aux fils des jours, des mois, des tortures, des jours de diète et d'insomnie, tous les souvenirs, tous ceux qu'elle avait réussis à reconstituer dans son esprit étaient en faite des moments heureux de sa vie. Elle avait au début vécue dans l'espoir de revoir Munro et elle s'était accrochée à tout ce qu'elle avait partagé avec lui, mais les mois passaient, et personne ne venait l'aider. Il n'en avait rien à faire d'elle, comme son comportement à son égard l'avait toujours suggérer. Elle n'était qu'un pion qui lui avait servis à accomplir des missions et à assouvir des pulsions sexuels. En somme, elle n'avait aucune valeur en tant qu'être humain à ses yeux. Alors il ne lui restait plus que sa soeur, partie elle aussi après avoir souffert de la mort de son époux.

Le soir tombait déjà sur la forêt et un garde s'approcha : Dakota redressa mollement la tête puis se leva et tourna le dos à porte en mettant ses mains attachées derrière sa tête. Le garde cracha quelques injures et inséra la clé dans la serrure rouillée : à peine entrer, il frappa le dos de Dakota avec la cross de son fusil, propulsant la jeune femme contre les barreaux lui brisant le nez et la faisant saigner. Elle déglutit, couinant légèrement : aussi entraînée qu'elle l'était, personne ne réussit vraiment à supporter la douleur, même si elle dure depuis huit mois, trois semaines et six jours. Il la tira ensuite hors de la cellule par les cheveux, puis il la souleva par le bras et la mena vers une des habitations en bambous où les prisonniers passaient la nuit. Ayant tué deux semaines auparavant deux prisonniers qui tentaient d'abuser d'elle - le camp des dangereux criminels non jugés par la dictature mise en place était malheureusement mixte - avec la chaîne de ses menottes, Dakota était confiné dans quartier sécurisé, seule.

Jetée dans le cabanon pas pourvu de lumière, elle tenta seule d'arrêter le saignement de son nez. Elle aurait pleurer si son stock de larmes n'étaient plus épuisé depuis trois mois environ - quoique ce chiffre était fortement compromis puisqu'elle n'avait aucune conscience du temps depuis qu'elle était là - et elle préféra se recroqueviller en position foetal sur le bambou inconfortable.

Un léger cliquetis réveilla soudain Dax : son sommeil étant devenue extrêmement léger pour parer toute menace. Elle se leva mais resta assise, plissant les yeux pour distinguer une forme dans l'obscurité. Soudain, la porte s'ouvrit violemment, comme si on avait donné un coup de pied.

« Da...Dakota ? » demanda une voix à bout de souffle.
Dakota se figea, son corps prit d'un spasme violent en entendant une voix qui lui était familière. Etait-ce un rêve ? Oui c'était sûrement ça, sûrement une espèce d'hallucination causé par la fatigue, la faim et la chaleur.

« Dakota c'est toi ? » répéta la voix une seconde fois, entrant un peu plus brandissant une lampe torche discrète.
« Ten ? » se hasarda enfin la jeune Ellison.
D'un coup, elle sentit des bras l'étreignirent avec force : réalisant soudain à l'odeur et au contact si familier et pourtant qui datait depuis si longtemps, Dakota explosa en sanglot en serrant sa soeur avec le peu de force qui lui restait.

« Viens, ... viens Dakota je vais te sortir de là » dit Tennessee précipitamment en mettant le bras de sa soeur autour de ses épaules pour l'aider à marcher. Dakota se redressa, mais une fois sortie du bungalow, elle trébucha.
« J'ai les côtes et les os du dos brisés » marmonna-t-elle. Les Birmans soignaient les prisonniers aux petits oignons pour éviter quelconque tentative d'évasion. Si Dakota ne souffrait pas autant, elle aurait pu dire à sa soeur à quelle point elle lui avait manqué pendant ses deux ans. Elle en avait même oublier les raisons qui l'avait fait presque détester sa soeur pendant un temps. Mais l'obscurité masquant leurs visages, les retrouvailles étaient plus simples.

Arrivant derrière le bungalow, Ten s'arrêta et posta Dax en face d'elle :
« montre moi tes mains » ordonna-t-elle. Dakota s'exécuta, puis souleva ses mains menottées. Etouffée par le silencieux, la balle percuta la chaîne au milieu ce qui permit à la jeune femme d'être plus libre de mouvement. Ten tira ensuite une seconde balle dans les chaînes qui entravaient ses chevilles. Elles reprirent ensuite leurs routes, Ten ayant confié au préalable une arme de poing à sa soeur, puis la guida jusqu'aux grilles de fils électriques qui entouraient le camp.
« J'ai coupé la source d'alimentation à Putao » murmura Ten « va falloir escalader » ajouta-t-elle navrée.
« Ca ira pour moi » répondit immédiatement Dax.
Tandis que Ten se positionnait pour lui faire la courte échelle pour réduire la montée, des cris et des coups de fusils résonnèrent dans le camps. Les gardes avaient du entendre du bruit ou la garde venait de trouver la cellule de Dakota vide, en tout cas ils accouraient rapidement, et pas vraiment ravis. Une fois arrivée au sommet, Dakota, à bout d'efforts et de souffle, se laissa tomber d'en haut, brisant un peu plus ses chevilles et déplaçant légèrement son épaule. Ten atterrit sur les pieds à ses côtés, et l'aida une nouvelle fois à se redresser. A présent, derrière cette barrière et livrées à elles même dans cette dangereuse jungle, la douleur avait pour Dax un goût amer de liberté.


Dernière édition par Dakota Ellison le Ven 7 Aoû - 19:08, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mer 29 Juil - 23:55



BY KILLCOLOR @ LJ.
3.


    POINTS FORTS : Les talents de Dax sont multiples, variés, et hétéroclites, faisant d'elle une tueuse exceptionnelle. Mais ce sont grâce à des techniques sûres et étonnantes que la jeune femme tire son originalité et son efficacité. Son principal et indéniable talent est l'infiltration. Maniant près de quatorze langues différentes, capable de changer d'apparence en quelques minutes, extrêmement douée pour entrer dans la peau d'un personnage, elle est capable de convaincre plus d'un de sa fausse identité le temps d'une mission. Prête à tout, du pire comme du meilleur, elle s'amuse souvent en jouant des rôles farfelues ou dangereux. Sa capacité à dissimuler sa vraie nature est impressionnante, créant souvent le doute. D'autre part, le fait d'être bibliothécaire lui donne accès à un nombre incalculable de livres et donc de connaissances aussi vitales que parfois futiles. Elle peut donc s'adapter à de nombreuses situations en connaissant l'histoire, la faune, la flore, etc dans un pays qui n'est pas le sien. Pour finir, Dakota n'a jamais, jamais remis en question un ordre. Elle a toujours obéis, et souvent réussie, et n'a jamais tenté - comme sa soeur - de se détacher un temps soit peu des DV pour s'adonner à une vie plus posée. Sa loyauté est donc inébranlable et indestructible.

    SPÉCIALITÉ : Les arts martiaux n'ont aucun secret pour la jeune Ellison qui pourrait tuer un homme rien qu'avec son pouce. Dès son plus jeune âge, son père, Marine, l'avait inscrite à différents cours d'arts martiaux en compagnie de sa soeur. Pourtant plus assidue et passionnée, elle s'adonna rapidement à d'autres sports de combat comme le Taekwondo, le taijutsu, le jujitsu, la boxe, et quelques formes diverses de boxe. Elle n'est pas ceinture noire dans toutes ces disciplines mais n'en est souvent pas loin. Elle a plus confiance en la force de ses bras et de ses jambes que dans une arme à feu qui peut s'enrayer. En outre sa spécialité lui donne la possibilité d'utiliser n'importe quel objet se trouvant à sa porter pour en faire une arme : elle connaît avec exactitude les points vitaux qui causent la mort rapide ou par agonie, ce qui est extrêmement utile.

    POINTS FAIBLES : Aussi fière et vaniteuse soit elle, Dakota évite de croire en son infaillibilité. Consciente de ses défauts en tant que tueuse, elle tente tant bien que mal de vaincre ou de les dissimuler si elle doit y faire face. Mis à part quelques tics et tocs moyennement handicapant, Dakota possède véritablement deux grands points faibles. La premier est évidement sa soeur : pour beaucoup, il est évident que sa soeur jumelle constitue une peur constante pour la jeune femme, qui, où qu'elle soit, dans toutes leurs missions, s'inquiète pour sa soeur. Cette inquiétude perpétuelle l'oblige souvent à rectifier les ordres qu'on lui a donné pour lui venir en aide, ou la retrouver si par malheur elle ne répondait à un appel radio. Croyant naïvement que sa soeur est son point fort, il semblerait que depuis qu'elles se soient retrouvées, ce ne soit plus vraiment le cas. Leur séparation pendant deux ans les a mené sur des routes bien différentes, sources de quelques conflits aujourd'hui. Son deuxième point faible est déjà plus handicapant à gérer : depuis près de 9 mois d'emprisonnement, Dakota a développé une phobie de l'enfermement. Du simple ascenseur au conduit d'aération, toutes pièces closes lui procurent une peur relativement tétanisante. Elle n'en a parlé à personne, même pas à sa soeur, et tente tant bien que mal de dissimuler son handicap.

    VOITURES FAVORITES : Comme la plupart des personnes qui constituent ce vaste monde, Dakota n'a jamais été insensible à la coupe d'une magnifique voiture de luxe aux courbes sportives. Et paradoxalement, elle déteste les conduire : difficilement maniable, toujours en panne d'essence, Dakota qui a souvent besoin de véhicules pour se sortir de nombreux pétrins n'est à l'aise que dans de bonnes vieilles voitures discrètes qui se fondent dans la masse et qui peuvent être aussi bien trafiquée pour être extrêmement rapide. C'est donc récemment que la jeune femme à jeter son dévolue sur une magnifique petite Mini Cooper Sport, légèrement trafiqué par un contact mécano à Bruges pour lui permettre de pousser ce ravissant petit bijoux rouge vif à environ 350km/h, record qu'elle n'a jamais battu. Son coeur bat aussi pour le constructeur espagnol Seat, petit, simple, féminin. En somme, elle apprécie tous les modèles sports des constructeurs européens. Plus récemment, elle a fait l'acquisition d'une moto MTT Y2K, capable de monter jusqu'à 400km/h. Noire et rapide, elle ne jure en ce moment que par elle.

    ARMES UTILISÉES : Peu convaincue par l'efficacité d'une arme, légèrement dégoûtée par l'utilisation des armes blanches, Dakota s'est toujours débrouillée pour accomplir un travail propre. Elle utilise en conséquent l'arme la plus efficace et en qui elle a une confiance aveugle : son propre corps. Maîtrisant à la perfection les arts martiaux et ayant des connaissances tirées ça et là dans des livres qui lui permettent de connaître les zones sensibles du corps, les points vitaux, etc, elle peut se débrouiller souvent avec ses propres mains pour exécuter un contrat. Elle fait aussi partie de ces personnes qui privilégie les armes "insolites" trouvées sur place : lampe de chevet, théière, un bibelot en bronze, ... Pourtant, sous la pression de l'organisation et aussi de sa soeur, elle porte toujours sur elle un glock 19, pour avoir, tout de même, une sécurité de dernier recours. Pour le moment, il n'a jamais servis.

    SON ALLIÉ, ENVERS ET CONTRE TOUT : Plusieurs épreuves importantes de sa vie ont influencés Dax pour savoir où était vraiment ses alliés de ses ennemis. Au départ, sa famille et surtout sa soeur était envers et contre tout l'appuie, le socle nécessaire à sa survie et sa sécurité. Elle avait une confiance aveugle en elle, se vouant corps et âmes à sa moitié. Mais après la disparition de Kristian, Tennessee prouva qu'elle ne ressentait pas la même chose à l'égard de sa soeur. Ainsi, en l'abandonnant, Tennessee rompit un pacte invisible entre elles : vouée à être entouré de quelqu'un pour la diriger, elle changea d'allié en la personne de Munro Hawk. Mais pour la seconde fois, la trahison l'emporta sur la confiance puisqu'il la laissa pourrir dans une prison birmane pendant neuf mois. Aujourd'hui, c'est difficilement que Dakota tente de renouer un lien fort avec sa soeur qui est venue la secourir. Mais il semble ardue pour Dakota à présent d'avoir confiance en qui que ce soit, puisque tout le monde semble adorer la trahir.

    SON ENNEMI JURÉ, CELUI QUI NE DEMANDE QUE SA MORT : Comme n'importe quel tueur des Deadly Vipers, Dakota possède une longue liste d'ennemis, quoiqu'elle n'en considère en tant que tel qu'une infime partie d'entre eux. Elle attribue le nom d'ennemi très difficilement car ce mot suppose évidement une marque de respect et d'égalité. Or, avec un égo surdimensionnée comme celui de Dax, considérer quelqu'un comme son égal est une tâche ardue. Aujourd'hui, Dakota ne s'est donnée comme motivation de ne plus avoir d'attache ou de ne pas avoir d'ennemi qui la conduise au pire. Peut être que la personne qu'elle déteste le plus au monde pour qui elle avait autrefois de l'amour et du respect n'est autre que son ancien allié qui l'a laissé pour morte sans venir la libérer : Dakota s'est convaincue de faire le pire à cet homme si jamais elle le recroisait mais elle évitera d'aller à sa rencontre. La Triade en général est donc la seule chose qui constitue une figure d'ennemi, quoiqu'elle n'apprécie guère cette idée.


Dernière édition par Dakota Ellison le Ven 7 Aoû - 19:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Jeu 30 Juil - 0:03



BY KILLCOLOR @ LJ.
2.


- Dakota n'a jamais été amie avec l'informatique : même si elle possède des connaissances au dessus de la moyenne, elle supporte mal le contact d'une piratage informatique.
- Elle a néanmoins une connaissance poussée en armement explosifs.
- La seule chose de son passé qu'elle possède est une vieille photo de famille où Ten et elle avait 9 ans, dans les bras de leurs parents.
- Elle pleure rarement.
- En prison, elle a tué sept personnes et a été enfermée dans un quartier de sécurité pendant six mois sur les neuf.
- Elle a un faible pour tout ce qui est luxueux et de marque en particulier les bijoux et les chaussures.
- Elle a une passion drôle et folle pour les perruques en mission.
- Elle se maquille très rarement quand elle n'est pas en mission.
- Elle n'a jamais de cauchemar après avoir tué quelqu'un : au contraire après une mission elle dort comme un bébé.
- Elle a très mauvais feeling avec tout ce qui est canin ou enfant.
- Elle est extrêmement douée en natation et en apnée, marque évidente de son ancienne éducation de fille de Marine.
- Elle ne croit pas en Dieu mais plutôt au kharma.
- Elle possède une maison en Sicile qu'elle avait acheté quand elle était en mission avec Munro : cadeau qu'elle n'a jamais pu lui offrir et maison qu'elle n'a pas revu depuis la prison.
- Elle dit trop de gros mots.
- Elle change de téléphone portable tous les mois : non pas pour des raisons de sécurité mais parce qu'elle les perd.
- Elle aime se vanter d'avoir une vue de 10/10.
- Elle s'y connaît en médecine douce et légale.
- Elle a fait un stage de pilote de chasse.
- Elle aime aller voir les dentistes.




BY KILLCOLOR @ LJ.
1.


    AVATAR : Jennifer Garner.
    PSEUDO: Depuis le temps, on ne se présente plus.
    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : Mission secrète avec XIII à Rio.
    UN COMMENTAIRE : TEAM ALIAS AU POUVOIR.


ARCHIVAGE TERMINÉ


Dernière édition par Dakota Ellison le Ven 7 Aoû - 19:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Jeu 30 Juil - 0:04

Qu'est-ce que je te kiffe, tu le sais ? :miii:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Jeu 30 Juil - 0:20

Rholalala et moi donc. I love you
ZYVA IL EST OU NOTRE SMILEY ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Munro Hawk
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 26
Devise : Liily
Agence : : I'm like anyone. What I want is that which I never had.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Jeu 30 Juil - 9:21

C'est quoi votre smiley ? :miii:

AH QUE JE SUIS CONTENTE :backhug: Dax et Hawk, l'équipe de choc :rollroll:

:calin:

_________________

    MYKINDOFCRACK @ LJ
    but it's been a while since I passed by
    the point of no return and I took a wrong turn
    you seem like just a thing I need
    but all I can give you is what sorrow brings
    I'm not what you need 'cuz I've done bad things
    real, real bad things.
    CARNIVAL • Bad things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-roads-left.forumactif.com/forum.htm
Tanya Bowman
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 65
Devise : Butter - Mrs Storm
Agence : : « Let's take things one step at a time. This is a charge of C4. I can tell because there's 'C4' written all over it. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Jeu 30 Juil - 10:28

Deux Jennifer c'est la classe :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 13:00

Dakota Ellison a écrit:
Son coeur bat aussi pour le constructeur espagnol Seat, petit, simple, féminin.

Monh, elle est bien brave cette Dax I love you :green:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 14:32

Kassdédi pour toi. :green:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Sullen
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 26
Devise : Emma - Ma - MRS WEATHERLY

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:13

Azy elle fait des arts martiaux, comme lui, et a une moto, comme lui :green:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:14

Mais elle est pas pour luiiiii. :green: Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Sullen
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 26
Devise : Emma - Ma - MRS WEATHERLY

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:16

Ça reste à voir *BAF*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:17

Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Sullen
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 26
Devise : Emma - Ma - MRS WEATHERLY

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:18

Naon mais par inadvertance, s'il la confond avec Tennee :green: :baffe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:22

Le point de Ten' finira par inadvertance dans sa face :sing: Ou alors elle finira par inadvertance dans le lit de Hawk... :argh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Lishka
KILLING DOLL | The last word you'll breath will be my name
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 26
Devise : Liily / Marion
Agence : : Love never dies a natural death. It dies because we don't know how to replenish its source. It dies of blindness and errors and betrayals. It dies of illness and wounds; it dies of weariness, of witherings, of tarnishings.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:25

Arrêtez c'est malsain cette histoire :rollroll:

_________________

    Here I am in my insecurity
    Here I am in my damaged dignity
    Here I am, you're pulling me in too deep
    Here I am, I'm in the mercy seat
    Here I am, running without my feet
    Here I am, oh what's come over me?
    CHARLOTTE MARTIN • On your shore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Sullen
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 26
Devise : Emma - Ma - MRS WEATHERLY

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:26

En fait on voulait pas le dire mais ils sont tous échangistes :touffe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Lishka
KILLING DOLL | The last word you'll breath will be my name
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 26
Devise : Liily / Marion
Agence : : Love never dies a natural death. It dies because we don't know how to replenish its source. It dies of blindness and errors and betrayals. It dies of illness and wounds; it dies of weariness, of witherings, of tarnishings.

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:27

Entre jumeaux et jumelles ils sont plus à ça près :touffe:

_________________

    Here I am in my insecurity
    Here I am in my damaged dignity
    Here I am, you're pulling me in too deep
    Here I am, I'm in the mercy seat
    Here I am, running without my feet
    Here I am, oh what's come over me?
    CHARLOTTE MARTIN • On your shore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 16:33

Gore :touffe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 27
Devise : paweke;api.
Agence : : « Life is nothing but a competition to be the criminal rather than the victim. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 17:05

BRAAAAAH. :touffe:
Ca va saigner quand ils seront tous les 4 dans la même pièce. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Sullen
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 26
Devise : Emma - Ma - MRS WEATHERLY

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mar 4 Aoû - 20:21

Oh :miii: Petite Dax :miii:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Mer 5 Aoû - 9:18

API. :bril: I love you :calin: :double:
Revenir en haut Aller en bas
Tennessee Ellison
RECRUE | Mission donnée : Vous faire valider.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 28
Agence : : « There is no fate but what we make. »

Undercover
Répertoire:
Agenda:
Missions effectuées :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   Ven 7 Aoû - 15:41

Brrrrr :miii: :miii: :miii: :ohnon: :miii: :miii: :miii:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D. ELLISON | these are the lies i have created   

Revenir en haut Aller en bas
 
D. ELLISON | these are the lies i have created
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "White Lies." [A.]
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Episode 7: Body of Lies (2).
» You are the truth, out screaming in this lies ? [ABANDONNE]
» Le site et les bonus de Cotton Mafia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Licence to Kill :: YOU ONLY LIVE TWICE :: THE MAN WITH THE GOLDEN GUN-
Sauter vers: